« J'ai eu une espèce de flache, du soir ou on débattait au téléphone sur l'importance de l'argent dans un couple, dans la vie, sur les motivation que l'argent peut apporter a l'amour. Ce soir la, tu m'as dit que tu étais amoureux de moi, tu me l'as dit si clairement, dans le doute j'ai voulu que tu répètes, je t'ai entendu sourire a l'autre bout du fil, et me dire que j'avais très bien compris, mais que tu ne le redirais pas, car plus c'est rare, plus c'est bon non ? Moi et mon petit cœur qui n'avions rien demandé, et surtout pas ça. Ce soir la, de nouvelles perspectives se sont ouvertes a moi, celle d'aimer et rendre heureux jour après jour l'homme que tu es, celle de vivre pour que tu sois heureux, pour ton bonheur, pour que tu te lèves le matin et que tu te couches le soir dans cette même plénitude dont tu m'avais enveloppé, ce bien être doucement chaud,c'était comme un dimanche sous la couette à regarder la neige tomber dehors, cette puissance, être entière et vivre complètement, pleinement, regarder droit devant, la tête bien haute, être fière d'exister, d'être soi.

Aujourd'hui c'est si différent, si écroulé, si vide, et vide de toi. »