« Il y a un mur entre tout mes rêves et tes poèmes.

Et c'est vrai, sur le moment je ne m'en suis pas rendue compte, au moment ou tu as déclamé ce poème que je garde précieusement caché, toujours près de moi, à la personne de personne, poèmes que je relis, nostalgique, en larmes j'aimerais mourir tu sais. Non tu ne sais pas, tu n'es pas la. Il ne me reste que ton poème. »