05 octobre 2013

"Tu étais formidable, j'étais fort minable"

« L'autre jour, j'étais chez la famille ou je travaille, et à l'étage, ils avaient laissé leur porte de chambre ouverte, la chambre conjugale, celle ou on s'imagine tout plein de chose, la chambre de couple, La Chambre... Elle a rien de particulier cette chambre, elle est simple, un lit un bureau une armoire, un peu de bazar, mais je saurais pas dire pourquoi, elle m'a marqué, douloureusement, j'avais envie de pleurer, comme si j'avais été frapper, j'ai pensé a toi, a cette chambre qu'on aurait jamais, et puis j'ai pensé à... [Lire la suite]
Posté par vivre_sans à 23:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]